vendredi 4 mars 2011

Paye ta quenelle...

Les quenelles de brochet se consomment idéalement avec une sauce Nantua ou Crustacés, cette dernière étant plus relevée. Vous les mettez dans un plat, bien recouvertes de sauce (il faut le même poids de sauce que de quenelles, attention hein!), suffisamment espacées pour leur laisser la place de gonfler, et au bout de 35 minutes au four, vos quenelles turgescentes sont prêtes à être dégustées. Voilà. Et si la soupe Chou/Morteau est trop rustique pour vous, je vous conseille la Printemps aux Morilles, la Brocolis/Ricotta ou la Carottes jaunes/gingembre.

Ah moi, je ne sais pas faire cuire autre chose que des pâtes hein, et je ne me nourris essentiellement que de houmous et de bière (avant-hier j'ai mangé une feuille de salade par mégarde, bah j'ai été malade...), mais puisque vous me demandez conseil...


Bon, voilà, j'ai dessiné des vieux. Comme on est tous un peu gérontophiles, je partage ça avec vous...


Et puisqu'on cause binouze, je poste juste ce petit gribouillis illustrant ma sortie triomphale de chez Franprix en vue d'une soirée houblon. Parce que j'aime bien ce dessin. Et qu'en Charente, à la Grande Epoque, on avait coutume de m'appeler "le trou à bière".
"C'est mieux que d'être appelée le trou tout court", comme le disait fort justement je ne sais plus qui...

2 commentaires:

  1. Ouais c'est vrai c'est fascinant la quenelle! Et t'as pas encore parlé de la quenelle premium, avec plus de crème et de brochet dedans (tout un programme!)

    Nous on t'as jamais appelé comme ça...en revanche Riggs t'as longtemps appelé Sylvie.

    RépondreSupprimer
  2. " Hein ? ! Quoi ? ! ! ! Vous ne faites plus la tomate-petit épeautre ? ! ! "

    RépondreSupprimer